Informations

Pour quoi ?

Je vous accompagne lors de vos transformations personnelles, relationnelles ou professionnelles.

La vie, c’est le mouvement et nous changeons en permanence sans nous en rendre compte. La terre tourne autour du soleil. Les saisons changent, la durée du jour et de la nuit aussi. Les solstices d’hiver, d’été, les équinoxes sont là pour nous le rappeler. Il existe dans la nature un renouvellement constant. Nous sommes des êtres dynamiques et non statiques.

Nous nous adaptons en permanence sans devoir y  réfléchir pour autant tous les jours. Parfois certains événements extérieurs nous poussent à nous adapter à un changement rapide, qu’il soit négatif ou positif, nous pouvons nous sentir en difficulté dans cette nouvelle réalité de vie. Cela peut-être une séparation, un deuil, un arrêt de travail, l’arrivée d’un nouvel enfant dans une famille, etc.

Face aux changements, nous pouvons avoir l’envie ou l’injonction de nous transformer aux niveaux  personnel, relationnel et/ou professionnelle, des symptômes accompagnés d’une souffrance peuvent alors apparaître.

Ils peuvent prendre des formes différentes comme de l’anxiété généralisée, l’émergence de phobies, des épisodes de stress aigu, des troubles du sommeil, des troubles alimentaires, une consommation excessive de substances (médicaments, alcool, cannabis ou autres drogues), un débordement émotionnel, des conduites agressives, de l’impulsivité, etc.

Un même symptôme peut recouvrir des réalités différentes. Mon approche est d’identifier avec vous les processus qui ont mené à l’apparition de symptômes. Par exemple, un processus de ruminations mentales peut donner lieu à des troubles du sommeil (insomnies d’endormissement ou réveils nocturnes) ou à de l’anxiété généralisée.

Travailler sur les processus permet de travailler en surface et en profondeur. Imaginer un bol de lait au sein duquel existerait un mécanisme dans le fond qui produise de la mousse de lait. La mousse de lait est le symptôme, le mécanisme est le processus. Si je me bats avec la mousse en surface je pourrais la modifier mais cela me demandera beaucoup d’énergie. En revanche, si je prends en considération, et la mousse et le mécanisme qui la produit, je pourrai agir sur le mécanisme et l’arrêter sans que je me sente épuisée pour autant.

Nous travaillons en collaboration avec le CPS « emotions » de l’UCL, si vous nous donnez l’autorisation lors de la phase d’analyse de la demande, nous pouvons mobiliser un outil intéressant qui nous permettra de cibler les interventions plus précisément. Cela demande une autorisation écrite de votre part  et une adresse email à laquelle vous sera envoyé une série de tests qui mesure la dépression, l’impulsivité, etc. Les résultats sont analysés rapidement et scientifiquement. Nous pourrons nous appuyez dessus pour mener à bien le chemin que nous ferons ensemble.